BIG BANG - Magazine de Musiques Progressives

Dossiers

Liens vers pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 (entretien)

Suite >

JETHRO TULL

Jethro Tull 1975

L'éternel retour du ménestrel...

Jethro Tull est assurément, parmi les grands groupes des années 70, le plus mal connu. Sans doute parce que sa période progressive proprement dite fut limitée à deux albums - les incontournables Thick As A Brick (1972) et A Passion Play (1973). Pourtant, s'il a renoncé dès le milieu des années 70 aux grandes fresques conceptuelles, Jethro Tull n'en a jamais pour autant délaissé totalement ses inclinations progressives, proposant sur certains de ses albums ultérieurs de véritables classiques du genre.

Avec cet article, nous allons tenter de cerner ce qui, au-delà de ses accointances épisodiques avec notre genre de prédilection, fait le charme très particulier de la musique de Ian Anderson, en tentant au passage de comprendre pourquoi sa brève incursion dans le rock progressif pur lui vaut d'être considéré par beaucoup comme l'égal de Yes et autres Genesis parmi les maîtres du genre. Enfin, nous nous entretiendrons avec le maestro lui-même, et discuterons avec lui de l'œuvre passée, présente et future de Jethro Tull... Bonne Lecture !

 
1/10

Haut de page