BIG BANG - Magazine de Musiques Progressives

Actualités

 

... En Bref ...

MIKE OLDFIELD 

(22/08/2007)

Le nouvel album du fameux musicien britannique, intitulé Music Of The Spheres, sortira le 12 novembre prochain chez Universal. Celui-ci voit Oldfield renouer avec l'approche qui fit son succès dans les années 70, puisque l'album sera constitué de deux longues pièces, sobrement intitulées "part one" et "part two", pour une durée totale de 45:30 mn. Seul le traitement instrumental réservé à ces deux compositions rompt - tout du moins en partie - avec les habitudes de Mike Oldfield, puisque leur interprétation a été entièrement confiée à un orchestre classique, dirigé par le compositeur/chef d'orchestre Karl Jenkins (ancien leader de Soft Machine à la fin des années 70, que l'on peut notamment voir jouer du hautbois sur la version filmée pour la télévision de "Tubular Bells", disponible sur le DVD Elements), également co-producteur. Selon le label Universal, qui consacre à Mike Oldfield une section de son site dédié au classique et au jazz (et que l'on peut consulter - en anglais - à cette adresse), "Music Of The Sphere est l'opposé de son dernier album, Light And Shade, qui était mi atmosphérique, mi énergique. (...) Comme d'habitude avec Mike Oldfield, le résultat est difficile à étiqueter. On peut le qualifier de 'classique', avec des moments qui rappellent Sibelius et Holst, bien que ce ne soit pas une symphonie, tandis que d'autres parties évoquent davantage Steve Reich et Philip Glass. C'est une rupture, mais la musique contient aussi des éléments familiers, notamment ces lignes de guitare classique qui sont une des marque de fabrique de Mike. A d'autres moments, particulièrement dans ses chœurs saisissants, elle se rapproche plus du propre répertoire de Karl (Jenkins)". Autre nouveauté, formelle cette fois, outre le format CD habituel, l'album sera également disponible sur clé USB (!).

JOHN WETTON / ASIA 

(15/08/2006)
(Edit 17/08/2006)

Nouvelles inquiétantes pour les amateurs du fameux chanteur/bassiste britannique, qui semble connaître quelques problèmes de santé assez similaires à ceux rencontrés par Keith Emerson il y a déjà deux ans. John Wetton vient en effet de se voir diagnostiqué une maladie cardiaque, avec atteinte des coronaires, qui pourrait nécessiter une intervention chirurgicale. En conséquence, la seconde partie de la tournée Nord-Américaine d’Asia a due être repoussée. Les dates prévues, essentiellement au Canada et sur la côte ouest des USA, seront reprogrammées courant 2008. Cela n’empêche pas John Wetton de garder le moral, en assurant être de retour sur scène aussi vite que possible. «Dieu ne m’a pas sauvé de la noyade», déclare t-il, «pour m’abattre une fois arrivé sur la plage».

Edit 17/08/2006 : Selon les dernières nouvelles fournies par le site d'Asia, John Wetton a finalement subi vendredi dernier une opération à cœur ouvert, avec triple pontage, qui s'est apparemment bien déroulée. Celui-ci récupère doucement, et devrait prochainement s'exprimer publiquement à ce sujet. Des e-mails d'encouragement peuvent lui être envoyé à cette adresse. En ce qui concerne les dates américaines de la tournée d'Asia, celles-ci sont bel et bien repoussée à 2008. Les organisateurs de la tournée anglaise de décembre attendent toutefois de savoir si John Wetton sera rétabli pour décider ou non de son maintien.

THE FLOWER KINGS 

(15/08/2007)

(source : http://www.insideout.de)
Fermer la boite en cliquant dessus

Le nouvel album du groupe suédois s’intitulera The Sum Of No Evil, et sortira en Europe le 28 septembre prochain, chez InsideOut. Celui-ci sera également disponible en ‘édition limtée’, accompagné d’un CD bonus contenant quatre titres inédits et un ‘making-of’.
Selon Roine Stolt, qui s’est exprimé à ce sujet voilà une dizaine de jours sur le forum des Flower Kings : «tout le monde a fait de l’excellent travail et y a investi beaucoup d’âme et de dévouement, les morceaux sont pleins de classe et de fantaisie, exactement ce que vous pouvez espérer des Flower Kings. Par dessus tout, c’est du Flower Kings dans toute sa quintessence, si bien que je ne m’avance pas trop en disant que quiconque, à un moment de sa vie, a aimé les Flower Kings ou le rock progressif, tel que nous le connaissons, ADORERA sans aucun doute cet album. Il y a dedans tout ce qu’un amateur de prog tuerai pour avoir, réalisé à la fois avec du savoir faire et de la passion, sans passages ringards ou prises de tête inutiles sous prétexte de faire du prog (…).
C’est probablement un album qui demande du temps pour être apprécié, comme ce qu’exige le prog, tout en ayant quelques accroches très cool et immédiates, mais PAS de chansons pop, PAS de prises de tête jazz (à moins que vous ne considériez King Crimson ou Zappa comme du jazz), et PAS d’expérimentations atmosphériques, seulement du pur progressif symphonique… et quelques céleris et carottes. Quand je dis ‘symphonique ‘, j’entends par là que cet album possède quelques sections plus grandioses et plus symphoniques que n’importe quel autre CD des Flower Kings, plus grandioses que grandiose…, plus énormes qu’énorme…, plus grosses que gros…
Sur une piste, il y a un chœur de 320 personnes qui a fait le déplacement depuis Budapest, et trois orgues d’église importés d’Allemagne, qui ont été démontés puis remontés dans le studio pour ce grandiose accord final sur le dernier morceau, vous savez, celui qui est soutenu pendant 54 secondes. Ca, c’est ce que j’appellerai un VRAI final de ‘prog epic’».
Une déclaration à l’outrance assumée, qui a au moins le mérite d’être ‘prometteuse’. En attendant, un medley d’extraits tirés de l’album («Sneak Preview») peut-être écouté sur la page Myspace du groupe. Quant à la liste des pistes, elle est la suivante : 1. One More Time, 2. Love Is The Answer, 3. Trading My Soul,  4. The Sum Of No Reason, 5. Flight 999 (Brimstone Air), 6. Life In Motion.

THRESHOLD 

(25/07/2007)

Coup de massue pour le groupe britannique, qui s’est en effet vu brutalement ‘lâché’ il y a deux semaines par son chanteur, Andrew "Mac" MacDermott, membre de la formation depuis 1998, quelques jours à peine avant deux concerts programmés en Slovénie et en Allemagne. C’est donc dans l’urgence l’ancien chanteur de Threshold, Damian Wilson (actuellement membre de Headspace), qui a assuré l’intérim au pied levé, et qui participera au concert prévu en Norvège, à Oslo, le 4 août prochain, à l’occasion du Subtacto Festival. L’incertitude règne encore quand aux autres dates prévues sur 2007, sachant que le groupe négocie actuellement avec Damian Wilson afin d’obtenir sa collaboration, et est d’ores et déjà en quête d’un nouveau chanteur.
Resté injoignable pendant de nombreux jours, Andrew MacDermott a finalement rompu le silence en début de semaine en publiant un court message sur le forum de Threshold : «Je suis désolé d’avoir tant tardé pour vous livrer ces explications. Mais je regrette aussi qu’il m’ait fallu tant de temps pour m’apercevoir que j’avais besoin de privilégier le reste de ma vie, et tenter de m’assurer une existence décente. Je suis conscient que le moment n’était pas le mieux choisi, et je suis très reconnaissant envers Damian d’avoir pris le relai à ma place. Malheureusement, il est rigoureusement impossible de vivre seulement d’amour et d’eau fraîche. La prochaine fois que vous écouterez un album de Threshold, essayez de vous imaginer ma petite amie faisant des heures supplémentaires pour me permettre de partir en tournée, sans compter tous les boulots que j’ai dû abandonner pour continuer l’aventure avec Threshold. Certes, le moment était mal choisi… Je n’ai pas dormi de toute la nuit ce vendredi là (13/07/07), à réfléchir à tout ça, et finalement décider qu’il était temps de m’occuper de ma famille à 100%. (…) Merci à tous pour votre soutien, tous mes vœux de réussite pour Threshold, et pour ses fans».

IQ 

(23/07/2007)

Evénement de taille pour le groupe britannique, qui vient d’annoncer sur son site internet le départ du claviériste Martin Orford, membre de la formation depuis ses débuts, voilà vingt-six ans. Selon Martin Orford, «il y a tellement de facteurs qui m’ont amené à prendre cette décision que je ne vais pas vous ennuyer avec trop de détails, mais le plus prédominant c’est que j’en ai eu assez ‘d’être membre d’un groupe’ avec tout ce que cela implique, et que j’ai besoin d’un peu de temps et d’espace pour moi-même, et je l’espère retrouver la joie et l’enthousiasme qui m’on amené à faire de la musique avant tout autre chose. Si l’on inclut The Lens, Jadis et The John Wetton Band, j’ai fait continuellement partie de groupes pendant 30 ans, avec à peine le temps de respirer, si bien que je ressens le besoin urgent de faire une pause. Tout cela a été extrêmement intense, sans compter une certaine dose de frictions. IQ s’est toujours vanté de fonctionner démocratiquement, mais ces dernières années je me suis trouvé en profond désaccord avec le processus d’écriture collective incluant tous les membres du groupe. Ayant été formé avec la musique classique, où il est parfaitement courant que tout soit écrit par une seule et même personne, je ne me suis jamais senti à l’aise avec l’idée de composer à plusieurs. (…)
(IQ) est un groupe fantastique, facilement le meilleur de la ‘promotion 83’ qui ait émergé au sein de la nouvelle vague du rock progressif, et nous avons fait des choses fameuses pour lesquelles je serai toujours fier. Mais au fur et à mesure que je me suis forgé en tant que musicien et compositeur, j’ai de moins en moins éprouvé le besoin de travailler et d’interagir avec d’autres musiciens, et lorsque je fait partie d’un groupe, l’idée que je me fait d’un morceau de musique est souvent brouillée ou modifiée au point de ne plus la reconnaître. Donc, plutôt que d’avoir une carrière solo constamment en suspens à cause de mes obligations au sein de IQ, je veux maintenant saisir l’opportunité de faire ma musique à ma propre façon. Il se peut, bien sûr, que le public la considère comme un résidu superflu, mais j’espère que vous lui donnerez une chance. (…)
Pour finir, je souhaite remercier vivement tous les membres du groupe pour leur compréhension et leur soutien suite à ma décision de partir. Tout le monde a été très sensible et très mature à ce sujet. Quand bien même le processus d’écriture collective ne me manquera pas, ce sont les membres d’IQ eux-mêmes que je regretterai.»
La dernière apparition scénique de Martin Orford aux côtés d’IQ aura lieu le 16 septembre prochain au centre Pierre-Péladeau de Montréal. Toutefois, IQ maintient toutes les dates prévues aux mois de novembre et décembre 2007, et est bien décidé à continuer son aventure. Le groupe lance en effet un appel à tout claviériste assez motivé pour prendre la suite de Martin Orford (un e-mail spécifique a même été créé pour cet objet : iqkeyboards@gep.co.uk). Par ailleurs, IQ continue de travailler sur son prochain album studio, avec l’aide de Martin Orford. Sa sortie a toutefois été repoussée en attendant qu’un nouveau claviériste soit recruté, le groupe promettant plus détails à venir sur son site.

THE TANGENT 

(04/07/2007)

Du mouvement dans la formation menée par Andy Tillison : après Roine Stolt et Krister Jonsson (ce dernier a en effet quitté le groupe), c'est désormais Jakko M Jakszyk qui officiera à la guitare au sein de The Tangent. Ce talentueux vétéran de la scène progressive, auteur l'année dernière du remarqué The Bruised Romantic Glee Club (avec notamment la participation de grands noms comme Robert Fripp, Mel Collins, Clive Brooks, Dave Stewart, Gavin Harrison, et Ian Wallace peu avant son décès), s'est notamment illustré ces dernières années par sa participation au 21st Century Schizoid Band. Quant au prochain album de The Tangent, celui-ci devrait sortir début 2008. En attendant, les amateurs du groupe peuvent se rabattre sur le DVD Going Off On One édité par InsideOut, désormais disponible, et dont quelques extraits nous sont offerts sur le 'trailer' ci-après. Plus d'informations sur le site du groupe.

WHITE WILLOW 

(02/07/2007)

Le groupe norvégien vient de publier sur sa page Myspace un message sibyllin, tout à la fois inquétant et prometteur. Selon son leader, Jacob Holm-Lupo, "Il s'est écoulé douze ans depuis la parution de notre premier album. Il serait grand temps de donner un coup de pied dans la fourmilière, non ? La réorganisation n'est pas un concept nouveau pour White Willow, mais cette fois nous avons décidé d'aller jusqu'au bout du processus. Ecoutez bien : nous nous séparons ! A compter d'aujourd'hui, 28 juin 2007, White Willow n'est plus un groupe. Il n'y aura plus de répétitions, plus de concerts. Lars Frederik et moi-même (Jacob) seront désormais White Willow, et ne vous inquiétez pas, nous allons continuer à faire de la musique. En fait, le prochain album commence à prendre forme - ce sera un concept-album plutôt extrême - si certains avaient pu penser que nous laissions tomber définitivement le prog... En fait, Lars et moi en avons un peu ras-le-bol de tout ce qui tourne autour du prog en ce moment (c'est pourquoi nous sommes silencieux depuis quelque temps) et nous pensons tous les deux qu'il n'existe pas de "nouveau prog" - c'est un genre musical défunt. Mais ça ne va pas nous empêcher de nous acharner sur son cadavre ! Et c'est ce que nous allons faire... mais pas tout de suite, nous avons d'autres albums à finir d'abord. A plus !"

THE GATHERING 

(26/06/2007)

La chanteuse de la formation néerlandaise, Anneke van Giersbergen, a annoncé début juin son intention de quitter The Gathering, après treize ans de collaboration. Selon le site de The Gathering, "(...) Anneke a décidé de quitter le groupe en août 2007. (...) Nous regrettons profondément de ne pas avoir pu trouver un moyen de continuer ensemble. Néanmoins, nous allons travailler sur du nouveau matériel avec des chanteurs masculins et féminins. Nous espérons sortir un CD courant 2008. (...) Nous participerons aux festivals restants avec Anneke. Aucun nouveau concert ne sera programmé. Le dernier concert en compagnie d'Anneke sera le "Ankkarock Festival" en Finlande, le 4 août prochain. Quant au nouveau DVD, A Noise Severe, et au double CD live, ils sortiront cet été".
De son côté, Anneke apporte quelques éclaircissement sur sa page Myspace : "(...) Après une longue réflexion, j'ai senti qu'il était temps pour moi de changer de direction dans ma vie, et de rechercher de nouveaux buts. Durant toutes les merveilleuses années que j'ai partagées avec The Gathering, nous - en tant que groupe - avons toujours cru fortement dans la sincérité, à la fois personnellement et dans la musique. Depuis l'année dernière, je ressens un désir de plus en plus fort de me laisser guider par d'autres penchants intimes, centrés sur moi-même et ma famille. (...) J'ai aimé ces treize années avec The Gathering et je suis fière de toute la magnifique musique que nous avons faite ensemble, et je garderai un souvenir ému des bons moments que nous avons partagés sur la route et en studio. La décision de quitter tout cela a été incroyablement difficile à prendre, mais puisqu'elle vient du coeur, je crois sincèrement qu'il me fallait la suivre. Bien que cela m'attriste de dire au revoir, j'ai beaucoup de projets enthousiasmants pour l'avenir, aussi bien sur les plans personnel que professionnel". Puis, dans une autre mise à jour, elle nous livre quelques détails quant à ces projets : "Au cours des 10 dernières années, j'ai converti beaucoup de mes rêves et de mes expériences en chansons. J'ai commencé à en enregistrer une sélection parmi les plus personnelles d'entre elles pendant les six derniers mois. (...) J'ai fondé un nouveau groupe appelé Agua De Annique pour m'aider à donner corps à ces chansons. Nous allons sortir un album intitulé "Air" fin 2007. Aux côtés des gens très talentueux qui constituent le groupe, quelques amis participeront à l'album. Kristin Fjellseth réalisera quelques parties vocales additionnelles, Jeffrey Fayman a réalisé un arrangement de cordes pour une chanson appelée "Ice Water". Heleen de Witte joue de la flûte et Timothy Conroy nous a offert d'extraordinaires parties de trompette. (...) Agua De Annique est constitué de Anneke van Giersbergen (chant, piano), Joris Dirks (guitares, chant), Jacques de Haard (basse) et Rob Snijders (batterie)".